Sacré Pascal Nègre, Stromae libre comme un pinson

Ce sacré Pascal Nègre (l’homme que l’on associe immédiatement à Universal Music), ne doit pas se trouver dans une période des plus fastes pour son Aura.

Déjà qu’à la mort de Georges Moustaki il avait sauté pour l’occasion à l’occasion de ses condoléances publiques, de rappeler avec « grand tact « que les plus grands succès de Moustaki se trouvaient chez Universal, …

paacal negre moustaki

Stromae, artiste belge de renommée internationale, sous contrat avec Universal, est désormais libre de celui-ci.

Selon La Libre.be, le contrat qui liait Paul Van Haver (Stromae) était un contrat de licence (qui conserve à l’auteur et compositeur toute la propriété de son oeuvre), prévu pour les deux premiers albums de l’artiste.

Et maintenant ?

Stromae, en fin limier et gestionnaire hors pair de sa carrière, a plusieurs solutions devant lui :

Soit il signe à nouveau avec Universal, tout en réglant un problème entre les 2 parties qui est, selon Stromae un reproche au holdind par rapport au manque d’offensivité promotionnel sur la scène internationale, et faisant au passage exploser le nombre de pourcentage sur les rentrées ;

Soit il se laisse séduire par Sony Music, qui a déjà annoncé la couleur en signalant le fait que Stromae serait accueilli les bras ouverts (tu m’étonnes), en insistant subtilement sur son potentiel international, rappelant au passage que Zaz par exemple pour qui la carrière nationale et internationale est bien lancée, est un « produit » Sony ;

Soit, et ce n’est pas si idiote que ça, il se produit avec son groupe familial, de manière indépendante. Il possède maintenant tous les outils pour le faire, et a bien appris pendant la durée de son contrat avec Universal les finesses et rouages de l’industrie musicale.

Et s’il prenait sa pause comme il l’a annoncé il y a quelques temps, histoire de laisser mariner les acteurs potentiels et faire monter (encore un peu plus) les enchères.

Sacré Stromaé.

Laisser un commentaire