Quand la presse belge crée un hoax ?!?!

Tout d’abord, précisions pour les non initiés qu’un hoax n’est autre qu’une fausse information propagée sur Internet.

Existe-t-il encore de vrais journalistes (ou sites d’information) en Belgique ? La question peut se poser suite à cette histoire belge dont on se serait bien passé…

Information en provenance de l’agence Belga, la première agence de presse belge ce 14 février 2014 …

Au moins 419 radios en ligne reprises sur la plate-forme « Radionomy » vont devoir payer des droits d’auteur coûteux à la Sabam. Elles en étaient exonérées jusqu’à maintenant à condition qu’elles diffusent quelques minutes de publicité toutes les heures mais ce système est aujourd’hui révolu, rapporte samedi Het Laatste Nieuws.

Tous les propriétaires de radios en ligne ont reçu vendredi un e-mail leur signalant la fin, depuis le 1er janvier 2015, de l’accord liant la Sabam et Radionomy. Dès lors, des droits d’auteur vont leur être facturés par la Sabam, un coup dur pour de nombreux internautes.

« Le montant peut vite atteindre entre 1.591 et 3.183 euros. C’est un hobby pour moi. Je n’en retire aucun gain mais j’y ai investi beaucoup d’argent. Si ça se confirme, je ferais tout aussi bien de me retirer », réagit le propriétaire brugeois d’une radio en ligne.

Information relayée pratiquement simultanément par les principaux médias belges : 7sur7.be, Lavenir.net, metrotime.be, et même la radio télévision belge d’Etat, la Rtbf.

Vous remarquerez au passage, le talentueux esprit de rédaction des journalistes ayant recopiés textuellement le communiqué.

Sur ces 4 grands médias donc, pas un seul n’a pris la peine de vérifier l’information, car, … la mesure des radios désactivées sur la plateforme de Radionomy ne concernent que des radios qui ne respectent pas les CGU, … de Radionomy, qui a apporté cette précision hier soir déjà sur son forum :

En réponse aux inquiétudes de certains producteurs de radio sur la plateforme Radionomy quant aux droits d’auteur

Nos conditions générales mentionnent clairement que Radionomy héberge et diffuse toutes les web radios créées sur sa plateforme et supporte tous les coûts, incluant les droits de diffusion sur la musique.

En qualité de producteur, vous avez signé le « Pacte Producteur » avec Radionomy, vous êtes par conséquents couverts en ce qui concerne ces droits musicaux.
Si des sociétés de gestion de ces droits ont des questions, elles peuvent contacter directement Radionomy.

Vous pouvez donc continuer à travailler sans souci sur votre radio et en faire profiter vos auditeurs à travers le monde.

radionomy

Point question donc d’un accord non reconduit, mais uniquement des radios concernées par un manque d’audience journalière (130 heures/jours), tel que précisé dans les conditions que chaque créateur de radio doit avoir pris connaissance avant de créer sa radio numérique.

Vous avez dit journalisme ?

 

Laisser un commentaire