La vérité sur la mort de Jim Morrison enfin dévoilée ?

Décédé à Paris à l’âge de 27 ans dans sa baignoire le 2 juillet 1971, Jim Morrison est une vraie légende du rock’n roll. Quarante-trois après cette tragique journée, il reste une idole pour bon nombre de fans des plus vieux aux plus jeunes. La chanteuse britannique Marianne Faithfull, 67 ans aujourd’hui, a toujours été accusée par la presse britannique d’être à l’origine du décès du leader des Doors. Après des années de silence, elle s’est enfin décidée à se mettre à table.

Ses révélations vont sans doute secouer les rockeurs contemporains de Jim Morrison comme l’ex de Marianne Faithfull, un certain Mick Jagger, leader des Rolling Stones. Selon la chanteuse, Morrison ne serait pas mort d’une insuffisance cardiaque comme l’indique la version officielle surtout que la police n’a pas procédé à l’autopsie de la rockstar enterrée au Père-Lachaise. Le petit ami de l’époque de Marianne Faithfull, le dealer de stars Jean de Breteuil, aurait fourni une drogue trop pure. “Il est allé voir Jim Morrison et il l’a tué. Je suis sûre que c’était un accident. Pauvre salaud. La drogue était trop forte ? Oui. Et il en est mort. Et je ne savais rien de tout ça. Enfin, tous les gens liés à la mort de ce pauvre type sont morts aujourd’hui. Sauf moi“, explique-t-elle dans le magazine musical britannique Mojo.

Comme des rumeurs l’avaient supposé à l’époque, Marianne Faithfull, qui était restée dans sa chambre d’hôtel ce jour-là, confirme que le rockeur serait mort d’une overdose et non pas d’une insuffisance cardiaque. Le corps inanimé de Jim Morrisson avait été découvert le lendemain par sa petite amie Pamela Courson, qui décédera trois ans plus tard d’une overdose.

Source : Closer
Crédit image : Arcanther

Laisser un commentaire